Un gouvernement de chauffards

Après avoir fait semblant de vouloir respecter une période de « convalescence », la Première ministre Élisabeth Borne a déclaré devant le conseil national de parti Renaissance : « nous sommes déterminés à accélérer » les réformes après celle des retraites. Une provocation de plus.
À trop vouloir appuyer sur le champignon, le gouvernement ne fera que rajouter du carburant à notre colère. Nos mobilisations, encore bien présentes, pourraient bien créer un carambolage des réformes et de toute cette politique au service des patrons !

Partager cet article

Bruno demande

Toujours au rendez-vous quand il s’agit de faire du vent sous prétexte de défendre notre pouvoir d’achat, Bruno Le Maire a malheureusement encore une fois…