Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Une amende de 250 millions d’euros pour Google

L’Autorité de la concurrence a sanctionné Google d’une amende de 250 millions d’euros « pour le non-respect de certains de ses engagements pris en juin 2022 » concernant les droits voisins, c’est-à-dire la rémunération à verser aux éditeurs de presse pour avoir le droit d’utiliser des extraits d’articles, des photos, des vidéos, des infographies pour son moteur de recherche et qui apparaissent dans les pages de résultats lors d’une recherche d’un internaute. Google, hostile au principe même de ces « droits voisins du droit d’auteur », a d’abord essayé d’imposer aux éditeurs de presse de lui accorder à titre gratuit le droit d’utiliser ces contenus. Le groupe estimait que les éditeurs étaient bien assez rémunérés par le trafic qu’il envoyait sur leurs sites. Sans succès. D’où un procès et une amende. Ceci dit Google s’en tirera… en trainant les pieds. En effet il s’agit de la quatrième décision rendue par l’instance dans ce dossier en l’espace de quatre ans. En juillet 2021, Google avait déjà reçu une amende de 500 millions d’euros pour ne pas avoir négocié « de bonne foi » avec les éditeurs de presse. Mais Google, dont le chiffre d’affaires s’est élevé l’an dernier à 280 milliards de dollars (257 milliards d’euros) et son bénéfice à 80 milliards de dollars (73,5 milliards d’euros) a de quoi voir venir.