Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Violences policières : deux membres de la Brav-M au tribunal

Deux policiers de la brigade de répression des actions violentes motorisée (Brav-M) sont jugés au tribunal judiciaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis), accusés d’avoir proféré des menaces et commis des violences sur un manifestant, Souleyman, un étudiant tchadien de 23 ans, le 20 mars 2023, en marge d’une manifestation contre la réforme des retraites. Un enregistrement sonore accablant avait été rendu public un peu plus tard par Le Monde, Loopsider et Mediapart sur lequel on pouvait entendre ces policiers tenir des propos insultants, racistes et humiliants envers sept jeunes manifestants qu’ils venaient d’interpeller. C’est l’un d’entre eux qui avait tout enregistré. Deux plaintes avaient été déposées contre les policiers. À noter que ces derniers sont toujours en fonction et que l’un avait été « sanctionné » au lendemain des faits par une mise à pied… de trois jours. Le ministère public a d’ores et déjà abandonné les chefs d’accusation « d’agression sexuelle commise par personne dépositaire de l’autorité publique en réunion » et d’ « injures racistes » contre l’un des deux prévenus. Encore une fois, la justice risque de se montrer bien clémente à l’égard de ses chiens de garde.