Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Violences policières : l’ONU s’en mêle

Trois jours après la mort de Nahel, ce jeune de 17 ans tué par le tir d’un policier, l’ONU s’invite dans le débat. « C’est le moment pour le pays de s’attaquer sérieusement aux profonds problèmes de racisme et de discrimination raciale parmi les forces de l’ordre », a déclaré Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme, lors d’un point de presse à Genève. Comme les questions de racisme et de discrimination raciale sont systémiques dans la police et ont existé de tout temps on ne voit pas très bien pourquoi soudainement le gouvernement s’attaquerait au problème. Personne n’y croit et Shamdasani pas plus que les autres.