Israël : Benyamin Netanyahou touché mais pas coulé

Alors que des manifestations monstres se poursuivent dans le pays semaine après semaine, le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, a annoncé le report au mois prochain de la poursuite des débats parlementaires sur sa réforme contestée de la justice. Cette décision intervient après le limogeage du ministre de la Défense, Yoav Gallant, partisan d’une pause d’une réforme judiciaire critiquée également par le principal soutien d’Israël, les États-Unis, mais aussi par le Président du pays, une partie de l’armée et des milieux d’affaires. Et plusieurs députés de son propre parti, le Likoud, s’étant solidarisés avec Gallant, la crainte immédiate de Netanyahou était de perdre la majorité de quatre voix dont il bénéficie au Parlement, la Knesset. Il va donc reculer en espérant mieux sauter mais rien ne dit que sa décision suffira à calmer les centaines de milliers de personnes qui battent chaque samedi le pavé et qui pourraient, à terme, précipiter sa chute.

Partager cet article